Tout savoir sur le ‘Hanoukat HaBayit

Les Raisons du Hanoukat HaBayit (inauguration du domicile)

Le Gaon et Admour de Sochaczew zal ramène dans son oeuvre שם משמואל le verset “מי האיש אשר בנה בית ולא חנכו”  “Si quelqu’un a bâti une maison neuve et n’en a pas encore pris possession” (Devarim 20/5), voici que le Targoum Yonathan ben Uziel a traduit le terme de חנוכה hanouka par “et n’a pas fixé de mezouza“, et explique que tout bâtiment est une contraction (Tsimtsoum) et une limite. Or la source de la contraction est l’attribut de rigueur. Et le Maharal explique dans Sefer Gevurot Hashem (chapitre 15) que le bâtiment est à l’opposé de la bénédiction, car dans la bénédiction, il n’y a pas de clôtures ni de frontières tandis que le bâtiment a des limites et des frontières, et celui qui traite avec quelque chose qui est le contraire de la bénédiction (ici le logement) devient pauvre.

שם משמואל

Par conséquent, puisqu’un bâtiment est une clôture et une frontière dont la source provient de la rigueur, la maison rehausse le niveau de rigueur. Dés lors, des forces nuisibles commencent a se manifester. A présent, nous pouvons comprendre le Zohar haKadosh (ח”ג רס”ג) qui dit qu’un démon attend a l’ouverture de chaque maison et que celui ci est autorisé à faire du mal. Ce démon étant le résultat du ce niveau de rigueur crée par le bâtiment.

Mais Le Saint Béni Soit-Il nous a donné le mérite d’accomplir la mitsva de mezouza, que nous plaçons sur la porte et dans laquelle apparaît Son Nom, il n’y a donc plus de place pour le Sitra A’hra (forces du mal) et toutes les forces du mal s’enfuient en raison de la révélation de Sa lumière bénie.

Nous comprenons maintenant cette coutume de prendre un repas lors de la Hanoukat Bayit car le but du festin est de faire plaisir aux convives, ce qui est la caractéristique essentielle de Avraham Avinou, la qualité de ‘hessed, la bonté, qui est a l’opposé évidement de la rigueur créé par les frontières de la bâtisse et permet de se parer des risques de devenir pauvre.

Au sujet du repas que l’on fait lors du Birkat HaBayit, il y a deux raisons essentielles.

  • La première raison n’est valable que pour les logements situés en Eretz Israël. Effectivement, le fait d’inaugurer un logement en Israel est en soi une mitsva de ישוב ארץ ישראל, une mitsva de résider en Israël, comme le dit le verset dans Bamidbar (33,53) “Vous conquerrez ainsi le pays et vous vous y établirez; car c’est à vous que Je le donne à titre de possession” (Rambam, Ramban…). Ainsi il convient de faire un repas afin de parfaire la mitsva, comme ces repas que nous faisons en l’honneur d’une Brit Mila, Pidion Haben… Cette raison est ramenée par le Magen Avraham סי` תקסח אות ה..
  • La deuxième raison est celle mentionnée au début de l’article qui est d’expulser les forces du mal de la maison en lisant des versets et des paroles de Torah. Cette deuxième raison est donc valables même pour les logements situés hors d’Israël.

Cette coutume n’a pas été adoptée par toutes les communautés, cependant si des gens se demandent s’ils doivent organiser un Hanoukat HaBayit ou non, on enseignera qu’il est préférable de le faire car ainsi est la tradition surtout que celle-ci est fondée sur des écrits sérieux de différents décisionnaires. Par contre, même si l’on considère le Hanoukat HaBayit comme une mitsva, d’après tous les avis ce n’est pas une mitsva obligatoire מצוה של חובה mais comme comme une mitsva facultative מצוה של רשות.

Coutume de fixer un Birkat haBayit

Certains ont la coutume de fixer un Birkat haBayit sur le mur du salon, afin que cette bénédiction renforce la protection du foyer et multiplie l’aspect spirituel de l’ambiance familiale. Bien qu’il n’y ait pas vraiment de source à cette coutume, ainsi est la tradition.

Références parmi les décisionnaires

Nous trouvons dans les livres des Qadmonim (anciennes générations) et chez les décisionnaires actuels diverses références au Hanoukat HaBayit.

  • Le Rav Vozner (בשו”ת שבט הלוי) écrit que la mise en place de la mezouza lors de son entrée dans le logement constitue en soi un Hanoukat Habayit et qu’il est cependant préférable de lire des Tehilim (Psaumes) ainsi que d’étudier quelques passages de Torah des son entrée dans le domicile.
  • Le Chout Tsitz Eliezer écrit que le repas au moment de l’inauguration et l’étude de Torah sont un Hidour Mitsva (perfectionnement de la mitsva).
  • Le Yalkout Yossef du Rav Its’hak Yossef écrit qu’il est préférable de faire le Birkat HaBayit avant de dormir pour la première fois dans le nouveau logement. Selon le Yalkout Yossef même dans un logement en location il sera préférable de faire un repas avec minian (10 hommes) accompagné de Divré Torah et de remerciements et louanges au Créateur. Il rajoute que pour un appartement qui n’est pas neuf, qu’il sera préférable (d’après les Sages de la Kabala) de repeindre l’appartement avant de l’inaugurer. Enfin, Le Yalkout Yossef affirme que l’agrandissement ou la rénovation du domicile n’engendrent pas d’obligation de faire une Hanoukat HaBayit.

Il semble que celui qui veut repousser le repas de Hanoukat HaBayit a une date ultérieure peut le faire mais en aucun cas on ne pourra repousser la pose des mezouzot sauf pour les domiciles hors d’Israël ou l’obligation ne commence qu’au 30ème jours (voir article).

Doit-on faire un Hanoukat Habayit si celui ci n’a pas été fait lors de l’emménagement?

Si lors de l’entrée dans l’appartement, le Hanoukat haBayit n’a pas été fait, et que quelques années soit passées, il ne semble pas nécessaire de le faire comme le mentionne le Magen Avraham lui-même. Il n’y aura pas lieu de craindre d’être sous l’emprise d’influences négatives mais au contraire il faudra avoir confiance au Boré Olam (Créateur) et que si nous respectons Sa volonté, Il nous gardera des forces du mal mieux que n’importe quelle autre protection.

Cependant, si cette peur est vraiment oppressante et qu’il est impossible de s’en débarrasser, nous conseillerons d’effectuer le repas de Hanoukat HaBayit et qu’il se déroule de la manière suivante:

Il est possible et souhaitable de vérifier la mezouza de la maison (ou la mezouza principale à l’entrée de la maison) par un expert. Ensuite nous replacerons la mezouza et nous ferons la bénédiction sur la mezouza et enfin nous pourrons faire un repas pour accompagner cette mitsva d’avoir fixer la mezouza. Ainsi nous aurons fait un Hanoukat Bayit.

Texte a lire lors du Hanoukat HaBayit (d’après le ‘Hida)

‘ברוך אתה בבואך ויהי ה’ את יוסף ויהי איש מצליח’

‘ויהי דוד לכל דרכיו משכיל וה’ עימו’

‘ויהי נועם ה’ עלינו ומעשה ידינו כוננה עלינו ומעשה ידינו כוננהו’

‘אנא בכח גדולת ימינך קבל רינת עמך, שגבנו, טהרנו נורא’

‘והנה אנחנו מאלמים אלומים בתוך השדה והנה קמה אלומתי וגם נצבה, והנה תסובינה אלומותיכם ותשתחוינה לאלומתי’

אומרים בקשת רחמים:

‘יהי רצון מלפניך ה’ אלוקינו ואלקי אבותינו, מלך רחום וחנון שתרחם עלינו ברוב רחמיך ובזכות שמות הקדומים היוצאים מפסוקים אלו, תצליחנו אנחנו וכל זרעינו בבית זהותצילנו מעין הרע ומכל חטא ומכל חולי ומכל צרה ויהיו בתינו בכל מקום, בתים מלאים כל טוב, מוצלחים ומבורכים לנו וזרענו, אמן כן יהי רצון’.

‘יהי חסדך ה’ עלינו כאשר יחלנו לך’

‘הראנו ה’ חסדך וישעך תתן לנו’

‘ואני בחסדך בטחתי יגל לבי בישועתך אשירה לה’ כי גמל עלי’

‘הנה א-ל ישועתי אבטח ולא אפחד, כי עוזי וזמרת י-ה ה’ ויהי לי לישועה’.הנוהגים לברך שהחיינו, לובשים בגד חדש או מברכים על פרי חדש ומוסיפים: ברכת שהחיינו, שתחול גם על הבית.
יש מוסיפים לימוד משניות ממסכת ברכות וקטעים מהזוהר חלק ג’. רמב”ם משנה תורה הלכות דעות פרק ה’ הלכה יא. והלכות בית הבחירה ברמב”ם פרק א’.
ועוד מנהגים רבים ושונים.ישנם מקומות, שניתן לקבל מגמ”ח חנוכת הבית, את הספרונים עם כל הטקסטים השונים.

dapibus quis tristique ipsum id libero. ut Praesent sed ut
× WhatsApp en ligne